AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Calme précaire {PV}

Aller en bas 
AuteurMessage
Aileen O'Sulivan
Queen A Fondatrice Sadique && Toute Puissante... (L
avatar

Nombre de messages : 825
Citation : Vivre sa vie sans penser à demain...
Picture Of You :
I am : curious

LIFE IS YOURS
Ton âge:
Relations:
Crédit avatar:

MessageSujet: Calme précaire {PV}   Dim 18 Jan - 16:13

Aileen était allongée sur le toit et un vent d'air frais caressait son visage. Elle était paisible, calme, comme ci rien ne se passait à Red Wing... Il était rare qu'elle se permette d'être aussi détendue par les temps qui couraient, mais aujourd'hui elle avait décidé d'être égoïste, de ne penser qu'à son repos,... Elle était quelqu'un de continuellement stressé, sur le qui vive, alors parfois elle s'accordait un peu de temps à elle.
Les rayons du soleil, léchaient sa peau avec délice, la réchauffant un peu, bien qu'elle n'en ait nul besoin, janvier avait beau être là le soleil brillait et l'air ambiant était chaud et agréable... Aussi n'était elle vêtue que d'un jean's foncé et d'un banal tee-shirt crème, rien de bien extravagant pour une fois, de même ses cheveux étaient relachés sur ses épaules, couvrant ses épaules d'une lueur auburn... Les yeux fermés, elle profitait de ce moment, du moins en apparence. Malheureusement, les meurtres lui revenaient sans cesse à l'esprit, si bien qu'elle ne quittait plus son canif, seule arme qu'elle osait porter. Auriez vous vraiment imaginez Aileen avec un couteau de boucher ? non ! quelle horreur ! Elle voulait attraper le tueur, pas le tuer ! Où seraient alors passés tout ses beaux idéaux de futur médecin ? Hors de question qu'elle tue quelqu'un, même pour se défendre.... Quoique, pour défendre un être cher surement en aurait elle été capable.
Se redressant, elle réouvrit les yeux, dévoilant de grands iris bleu gris, et observa le ciel.. Il était si calme et bleu, en opposition totale avec l'ambiance à Red Wing. Car les élèves de l'université devenaient paranoïaques, ils soupçonnaient tout les élèves et certains tombaient même dans une exagération horrible ! Les agressions et disputes entre étudiants augmentaient plus vite encore que les meurtres et ce climat ne faisait certainement qu'amuser le meurtrier... Tous redoutait un nouveau cadavre, un nouvel ami, une nouvelle connaissance, retrouvée morte.
Aileen elle même avait vu la dépouille de l'un de ses amis, et chaque nuit elle se rappelait la scène affreuse. Mais elle se devait de garde'r son calme, contrairement aux autres autour d'elle...

Alors qu'elle replongeait dans ses pensées, elle sursauta au son de la porte du toît qui s'ouvrait... Qui pouvait bien venir ici à part elle ? Peu de personne aimait le toît.
Aileen se releva donc, sur ses gardes, comme toujours et lança, alors que la personne était encore invisible, masquée par la porte :

-Qui est là ?

_________________

______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://highway-to-hell.exprimetoi.net
Tyrone Calligan
Admin Every silence hides a grief..
avatar

Nombre de messages : 640
Picture Of You :
I am : attracted

LIFE IS YOURS
Ton âge: 22 ans
Relations:
Crédit avatar: Devilsova

MessageSujet: Re: Calme précaire {PV}   Mer 11 Fév - 18:20

    9h33. Mardi
    Ce matin n’avait pas été comme tous les autres. Tyrone le savait très bien. Dès le réveil, la tension qui régnait sur le campus l’avait assailli. Ses yeux fixés au plafond, Tyrone avait été tenté de rester couché toute la journée. Rester enfermé à l’intérieur restait encore de loin la solution la plus évidente pour éviter les regards terrifiés et les bousculades agitées. Depuis son arrivée à Red Wing, Tyrone n’avait plus connu une seule minute sans ressentir l’énervement et l’animosité qui plombaient l’air.
    Ces meurtres en étaient la cause. Et c’était particulièrement compréhensible. Tyrone se mettait à la place de ces jeunes demoiselles. La peur d’être la prochaine victime. La peur de faire confiance à qui que ce soit. La peur de se faire remarquer. Mais être un garçon n’aidait pas. Car depuis quelques semaines maintenant, les cadavres masculins avaient commencé à s’empiler. Plus personne n’était à l’abri à Red Wing. Et tout le monde le savait. Même ceux qui semblaient ne pas être affectés de la situation. Même ceux qui continuaient leur vie avec insouciance. Pourtant Tyrone n’éprouvait pas d’anxiété réelle. Il avait plutôt hâte de se retrouver face à cet être terrifiant. Cet être qui prenait plaisir à massacrer depuis plusieurs mois maintenant les étudiants de Red Wing.
    11h04. Mardi
    Tyrone se réveilla à nouveau. Malgré les conversations bruyantes qui lui parvenaient depuis le sentier, il avait réussi à se rendormir pour quelques heures de sommeil supplémentaires. Ce qui n’était pas plus mal, vu le peu d’heures que Tyrone consacrait à ses nuits. Cette fois-ci, le jeune homme décida de se lever. Une douche rapide, un rapide coup d’œil dans le miroir. Il était prêt. Mais prêt pour quoi ? Car Tyrone n’avait pas cours aujourd’hui. Il n’avait pas réellement grand monde à voir. C’était de sa faute, certes. Mais cela restait la réalité. Les attaches ne faisaient plus partie des choses auxquelles il aspirait. Il en avait eu beaucoup dans son ancienne vie et cela avait fait souffrir pas mal de monde quand Tyrone avait « disparu ». Il se souvenait des trop nombreux appels qu’il avait reçus. Tous les messages qu’on lui avait laissés. Toutes les lettres qu’il n’avait jamais ouvertes. Chacun de ses amis à qui il avait tourné le dos. Les uns après les autres. Tyrone ne voulait plus repassé par ce genre d’évènements. Et les évènements terribles qui se passaient ici n’aidaient pas. Chaque lien qui se créait semblait être inscrit dans un temps suspendu. Jusqu’à quand ? Jusqu’à ce que l’une des deux personnes disparaisse.
    14h28. Mardi
    Cela faisait une demi-heure que Tyrone traînassaient dans le parc de l’université. La douce chaleur de la saison poussait la plupart des étudiants à sortir, en grands groupes bien entendu. Mais le jeune homme était l’un des rares à rester seul la plupart du temps, malgré les circonstances. Une sonnerie stridente résonna au loin. La sonnerie de l’université, à coups sûrs. La foule allait bientôt afflué vers le parc. Tyrone n’avait aucune envie de subir l’attroupement hystérique des demoiselles, les regards suspicieux des autres garçons. Non, aujourd’hui il voulait une après-midi relaxe. Ramassant d’un geste ses affaires qui consistaient essentiellement en un pull gris et une veste légère noire, Tyrone se dirigea à grands pas rapides vers l’université. Direction le toit. Le seul endroit de Red Wing qui restait à chaque fois isolé de toute foule. Arrivé en haut des escaliers, il poussa la porte lentement provoquant un grincement strident. Il avança d’un pas lorsqu’une voix lui parvint. Qui est là ? Soupirant, il dépassa la porte la refermant.

    - Hm. Excuse-moi, je ne m’attendais pas à ce qu’il y ait quelqu’un ici. Dit-il sans sourire pour autant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aileen O'Sulivan
Queen A Fondatrice Sadique && Toute Puissante... (L
avatar

Nombre de messages : 825
Citation : Vivre sa vie sans penser à demain...
Picture Of You :
I am : curious

LIFE IS YOURS
Ton âge:
Relations:
Crédit avatar:

MessageSujet: Re: Calme précaire {PV}   Ven 13 Fév - 3:07


    Lorsque la porte s’ouvrit, Aileen se surprit à sursauter. Elle ne s’attendait pas à voir quelqu’un débarquer là ! Qui aimait s’isoler dans les temps qui courraient ? Peu de personnes ! Ou alors, des inconscients, des fous,… La jolie brune elle ne faisait pas partie des deux premières catégories, elle n’était pas vraiment inconsciente… quoique… Folle mais pas de cette manière… Elle était simplement différente, un peu bizarre peut être.
    Elle s’était donc mise debout, à l’affût, sur le qui vive… Attendant de voir apparaître l’étranger. Inconnu ? Pas tant que ça ! En effet, quel ne fut pas la surprise de la jolie brune quand elle reconnu Tyronne ! D’abord par sa voix, calme, sans émotions, grave, puis par son visage et son apparence physique ! Oui, c’était bien lui, le jeune homme cherchait certainement un endroit où être au calme… raté ! Eh non ! Avec Aileen, il ne pourrait pas rester seul dans son coin à méditer, elle était là pour le sociabilisé… Elle savait combien ses habitudes enjouées énervait le jeune homme, elle en avait conscience, mais la jeune fille ne cessait pas pour autant ses enfantillages, ne changeant pas de comportement ! Au contraire ! En sa présence, son côté dynamique ressortait plus encore !
    C’est d’ailleurs pour cela qu’elle se retrouva quelques instants plus tard à serrer le jeune homme d’une étreinte amicale, enfantine… Ils avaient beaux avoir le même âge, à un an près, leurs comportements étaient radicalement opposés : lui calme, elle énergique…

    Et elle voyait bien qu’elle l’ennuyait souvent ! Elle s’en rendait compte que sa façon d’être et sa présence le gênait … mais elle n’en pouvait rien ! Avec lui elle ne savait agir autrement ! C’était plus fort qu’elle !


    Le relachant, la demoiselle s’exclama, sans aucune gêne :

    -Ty-chou ! Qu’est ce que tu fais là ? Tu voulais encore t’isoler de la société ? Loupé !! Je suis lààà….

    En proclamant la dernier mot, elle avait pointé son doigt en l’air, comme les élèves de cours primaires, lorsqu’ils posent une question à l’un de leurs professeurs… Ses mimiques énerveraient certainement encore plus le jeune homme, l’exaspérerait au plus haut point peut être… Elle verrait !

    Se reculant légèrement, elle ajouta, plus pour elle-même que pour réellement le beau brun :
    -Ca fait longtemps que je ne t’ai plus croisé…

    Elle sembla réfléchir, un doigt posé sur ses lèvres, avant de s’écrier, amusée :

    -Avoue ! Tu m’évites !

    Elle rit doucement, à la manière d’une enfant… La jeune brune savait évidemment que ce n’était pas le cas, mais elle aimait ennuyer son « ami » bien que cela soit une amitié qu’elle pensait à sens unique…
    Face à lui, elle tenta de reprendre sérieux, sans grand succès. Une gamine, oui, une gamine, voilà ce qu’elle était face à lui ! Il était au fond comme le grand frère qu’elle aurait voulu avoir…



    [désolée pour la médiocrité mais bon, il est tard, je viens de faire 4réponses à des RP... Enfin bref ^^ je me suis amusée à la faire dégentée...]

_________________

______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://highway-to-hell.exprimetoi.net
Tyrone Calligan
Admin Every silence hides a grief..
avatar

Nombre de messages : 640
Picture Of You :
I am : attracted

LIFE IS YOURS
Ton âge: 22 ans
Relations:
Crédit avatar: Devilsova

MessageSujet: Re: Calme précaire {PV}   Dim 15 Fév - 18:29

    A peine avait-il eu le temps de passer la porte qu’il regretta sa décision. Aileen. Qu’avait-il bien pu faire pour mériter un tel traitement ? Lui qui n’aspirait qu’à s’isoler se retrouvait à présent coincer sur le toit de l’université avec la jeune fille la plus exaspérante qu’il connaissait. Bon, il exagérait beaucoup. Elle était juste un peu trop… excentrique ? Energique ? A vrai dire, il n’arrivait pas à trouver les mots justes pour décrire la demoiselle. Ce qu’il savait par contre c’est qu’elle prenait un malin plaisir à l’ennuyer, à le taquiner, à l’émoustiller. Dans quel but ? Qu’il soit plus « sociable » disait-elle… N’avait-elle donc rien d’autre à faire de ses journées ? Que de s’attaquer inlassablement à un pauvre jeune homme qui ne demandait qu’à être seul ?

    Il regarda la jeune fille un court instant, prêt à repartir. Mais ce fut trop tard. La pile électrique qu’elle était avait commencé son travail. Les petits bras de la jeune fille s’étaient enroulés autour de lui et Aileen le serrait contre elle, dans une étreinte qui aurait pu être mignonne… Si ce n’avait pas été elle. Heureusement, elle finit par le relâcher en reculant d’un pas.

    « Ty-chou ! Qu’est ce que tu fais là ? Tu voulais encore t’isoler de la société ? Loupé !! Je suis lààà…. ». Comment pouvait-elle être aussi consciente de l’effet qu’elle avait sûr lui et agir quand même ? Cette jeune fille était complètement déroutante. Pourtant, il l’avait déjà vu avec d’autres personnes. Elle n’était pas comme ça avec les autres. Elle était même bien trop calme avec les chanceux qui échappaient à ses élans de folie. Peut-être les réservait-elle à Tyrone ? Un honneur dont il se serrait bien passé, cela va sans dire.

    « Ca fait longtemps que je ne t’ai pas croisé… Avoue ! Tu m’évites ! ». Tyrone leva les yeux au ciel. Ce fut plus fort que lui. Aileen croyait-elle vraiment qu’il passait son temps à arpenter les couloirs dans la terreur de la croiser ? Oui, elle était assez énervante par moment. Mais pas insupportable. Et le jeune homme avait bien d’autres préoccupations pour s’inquiète des états déjantées de la jeune fille. Il y avait ces meurtres. Ces disparitions. Cet homme – ou femme, bien que Tyrone ne partageait pas du tout cette théorie, des crimes bien trop sordides pour être l’œuvre d’une femme – qui rodait, à chaque instant, cherchant une nouvelle victime. Cet homme qu’il rêvait de rencontrer. Car le jeune homme cherchait à comprendre. Comprendre l’esprit tordu d’un être capable d’arracher la vie. Un homme comme celui qui avait assassiné sa sœur. Sa petite sœur, si jeune, si fragile… Il devait se reprendre et vite ! Aileen lui faisait parfois penser à sa sœur, dans son attitude infantile. Ses petites manies, ses gestes. Oui, elle avait l’attitude d’une enfant de 8 ans. Du moins, face à lui.


    - Je ne t’évite pas Aileen, dit-il d’une voix lassée et trainante. Tu me connais assez pour savoir que je n’avance pas dans la foule.

    Il la regarda, un léger sourire s’étant dessiné sur ses lèvres, malgré lui. Après tout, Aileen était là aussi. Sur ce toit, seule, isolée. Peut-être avait-elle eu un élan du même acabit que le sien. L’envie de se couper du reste du monde. Du reste des étudiants de Red Wing. Du reste de ces évènements terrifiants.

    - Que fais-tu ici ? Tu devrais savoir qu’il n’est pas recommandé à une jeune fille de se retrouver seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aileen O'Sulivan
Queen A Fondatrice Sadique && Toute Puissante... (L
avatar

Nombre de messages : 825
Citation : Vivre sa vie sans penser à demain...
Picture Of You :
I am : curious

LIFE IS YOURS
Ton âge:
Relations:
Crédit avatar:

MessageSujet: Re: Calme précaire {PV}   Ven 10 Avr - 22:12

    Aileen eut un sourire vainqueur à la vue du visage de Tyrone se décomposant… Oui, elle s’amusait, terriblement. Elle savait ce qu’il pensait à cet instant précis : « pourquoi fallait il que je tombe sur ELLE ?! ». Elle ne put retenir un petit rire mais ce repris bien vite. Apparemment, Tyrone était aujourd’hui encore plus agaçé par ses agissements. Oui, avec lui elle ne pouvait s’empêcher de devenir une petite gamine exubérante… Peut être qu’avec lui elle reprenait la part d’enfance qu’elle n’avait pas eu… Oui, elle avait longtemps vécu dans une maison certes luxueuse mais sans pouvoir être une enfant, dès le plus jeune âge, elle avait du être sage, polie, parfaite… Elle avait vécu une vie sans passer par le stade « enfance »… Oui, Aileen avait beau être née dans une famille riche, elle n’en avait pas été plus heureuse… que du contraire, sa mère la haïssait et tout ce qu’elle faisait était regardé à la loupe, ses devoirs, ses loisirs, sa vie entière… Jusqu’à ce qu’adolescente, elle commence à fuguer et finisse par… déraper. Au fond, sa vie à présent était bien mieux, et puis, elle s’amusait là, maintenant tout de suite… à faire des caprices, être une gamine insupportable… Malheureusement pour lui, Tyrone était devenu celui avec qui elle vivait le moment de la vie ou on est le plus énervant ! Bonne chance Ty’, bonne chance… voilà ce qu’elle lui souhaitait silencieusement !

    - Je ne t’évite pas Aileen. Tu me connais assez pour savoir que je n’avance pas dans la foule.

    Amusée de l’entendre prendre ce ton si… fatigué… elle sourit et répondit, feignant la surprise :

    -Ah bon ? Je te connais si bien que ça ?

    Au fond, bien entendu, Aileen savait quelques « trucs » sur Tyrone et son comportement en société, même si elle ne pouvait pas se targuer de tout connaître sur le beau brun ! D’ailleurs, qui le pouvait ? Personne certainement !
    S’élançant vers la rambarde, elle s’y assit, ne prêtant nulle attention au vide sous ses pieds : elle n’avait jamais eu le vertige, au contraire, elle aimait ce sentiment grisant que lui procurait le contact avec le danger… Etrange ? Non ! Vous ne connaissez pas l’adrénaline ?


    - Que fais-tu ici ? Tu devrais savoir qu’il n’est pas recommandé à une jeune fille de se retrouver seule.

    Pour vexer Aileen, il en fallait beaucoup, vraiment… mais pour faire ressortir son côté féministe, une simple phrase suffisait et Tyrone venait d’en prononcer une vraiment machiste sans le vouloir certainement. Aussi la belle brune répondit elle levant le menton en l’air :

    -Ce n’est pas parce que je suis une fille que je ne sais pas me défendre ! Un garçon seul aurait autant de raisons de s’inquiéter que moi !! Et puis, si je disparaissais je pourrais compter sur toi pour venir me chercher non ? Ou me venger !!

    Elle rit, faisant résonner son rire christallin sur le toit.

_________________

______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://highway-to-hell.exprimetoi.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Calme précaire {PV}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Calme précaire {PV}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Femmes du Caire
» Finalement le calme est revenu.
» La fin d'une lecture calme [ Sue ]
» tout est calme, reposé....
» Un truc qui calme...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Highway To Hell :: Université :: ▬ Le bâtiment principal :: ▬ Le toit-
Sauter vers: