AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Insomnies {Zac Tyler}

Aller en bas 
AuteurMessage
Lynn O'connor
The greatest virtue of man is perhaps curiosity.
avatar

Nombre de messages : 27
Citation : Don't Worry be Happy
Mood : Well, you'll see
Relationship : No one
Picture Of You :
I am : curious

LIFE IS YOURS
Ton âge: 19 ans
Relations:
Crédit avatar: Par moi-même!

MessageSujet: Insomnies {Zac Tyler}   Sam 18 Avr - 1:06

Deuxième nuit à Red Wing,

Et j'en avais déjà assez.

À mon arrivée, la veille, j'avais réussi à me perdre & à trouver mon nouveau chez moi aux petites heures du matin. Résultat j'avais passé ma journée à dormir & à défaire mes valises. Bien évidemment, je n'avais croisé personne. Comme si cette ville était réellement déserte. Bon, peut-être aurais-je dû sortir de ma chambre, mais j'étais terrorisée par les bruits que j'avais entendus lors de mon arrivée : à vous donner des frissons dans le dos. & Toutes ces affiches placardées un peu partout : Il y aurait un meurtrier qui déambulerait dans les rues de cette ville, tuant des jeunes femmes. Mystérieux...J'aimais bien les mystères, côté un peu trop curieux de ma personnalité.

Bref, une fois mes valises défaites & mon corps reposé, il était plus de 22 heures & je ne pouvais dormir, c'est ce qui arrive quand on passe la journée à dormir. Toujours en était-il que j'avais eu la brillante idée de sortir en pleine nuit. Décidemment, ma curiosité me perdra un de ces jours. La sécurité & moi, on était pas toujours les meilleurs amis du monde. Toutefois, en cet instant précis, j'aurais bien aimé que ma conscience me dise de rester tranquillement dans ma maison universitaire.

Mais non, je ne pouvais pas être normale! C'est ainsi que je me retrouve, dans une noirceur assez inquiètante, à errer sur un vieux terrain de sport. Ne vous m'éprennez pas, je n'avais pas l'intention de me faire un petit Shooting. Je n'étais pas ce que l'on pouvait appelé une athlète. Je restais en forme, point.

Ici, on avait beau regarder à gauche, puis à droite, tout était vieux, malmené, délabré. Comme si personne n'avait entretenu les lieux depuis un siècle, sans exagération. Le sol était mousseux, recouvert d'une fine couche verte. Les délimitations du terrains étaient probalement sous ces champignons. Les paniers de Basketball étaient oxydés depuis bien longtemps déjà. Je ne voulais même pas m'aventurer à les frôler, ils tomberaient en morceaux, c'était certain. Bref, c'était moche, surtout pour une étudiante en mode.

Mode. Parlons-en. Je n'avais pas du tout l'allure d'une carpe de mode en cet instant précis. Je devais même être effrayante. - Moi effrayante, mais que dis-je, c'est mission impossible, naturelle voilà le bont mot-. J'avais enfilé une vieille veste de cuir noir, entrouverte, laissant voir mon débardeur blanc éclatant, col en V. Puis, je portais des Jeans troués, juste où il le fallait & qui paraissait neufs - en fait ils étaient tout à fait neufs . Je chaussais de petites ballerines blanches, où l'on pouvait voir quelques striures vertes, à cause du sol. Bref, je n'étais pas en habit du dimanche.

L'insomnie ne voulant toujours pas disparaître, je décidai de rester en cet endroit, parfois la solitude n'est pas si mauvaise - déplaisante certe, mais pas mauvaise -. Je respirai un bon coup d'air pur, comme là où j'habitais, avant. Les campagnes me revinrent en mémoire. Quelques secondes de nostalgie, mais je n'allai pas plus loin dans mon plongeon au coeur du passé, puisqu'un craquement se fit entendre...


Oh!

Malgré toute ma force à retenir mon étonnement, rien n'y fit, le cri, léger, se fit entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Tyler
Silent Scream

avatar

Nombre de messages : 24
Citation : Welcome to the Freak Show !!!
Mood : Free
Relationship : /
Picture Of You :
I am : indifferent

LIFE IS YOURS
Ton âge: 21
Relations:
Crédit avatar: Moi xD

MessageSujet: Re: Insomnies {Zac Tyler}   Lun 20 Avr - 12:15

    10 p.m - Terrain de sport abandonné -

    L'air est frais. La nuit est sombre. La lune est pleine. Il n'est pas encore minuit mais pourtant l'ambiance est inquiétante. Pas un bruit, pas un mouvement. Rien que le calme et le chant des grillons qui va en rythme avec sa respiration. Étendu de tout son long, pied croisés et main derrière la tête, Zack observe le ciel étoilé qui s'étire devant son regard azur. Pas de sourire. Pas de larme. Il est totalement neutre. Les bruits qui courent ne l'intéressent pas. S'il y a un meurtrier comme le prétendent nombre de personne, pourquoi s'en prendrait il à lui. Il paraîtrait qu'il ne s'en prend qu'aux femmes. Des rumeurs. Rien que des rumeurs. Il n'a jamais aimé ça les rumeurs. Alors il s'en moque, il ne les écoute pas.

    Voilà quelque jours qu'on l'a balancé dans cet endroit sinistre. A première vue tout semble normal pourtant. C'est justement cela qui le rend glauque aux yeux du jeune homme. Il déteste toute cette normalité surfaite. Ce côté superficiel qu'on bon nombre de jeunes gens de son âge. Alors il reste seul, autant que faire ce peut. Malheureusement on ne fait pas toujours ce que l'on veut dans la vie, ça il ne le sait que trop bien.
    Durant plusieurs jours il n'avait pas mis le nez dehors, préférant resté cloîtré dans sa chambre en tête à tête avec sa guitare. Il avait été tenté de l'emporter avec lui ce soir mais il y tenait trop pour risquer de la perdre ou bien qu'on la lui vole. Et si tant est que ce meurtrier existe réellement, il serait dommage que l'instrument termine sa vie brisée sur le crâne de cet "homme".

    Une chanson en tête il fredonne laissant ainsi s'échapper d'entre ses lèvres un murmure qu'il s'envole et disparaît dans le vent.
    Mais la tranquillité ne dure qu'un temps. Lui qui pensait être le seul à préférer la nuit, pour son calme et sa plénitude. Il s'avère qu'il s'est égaré dans son jugement. Sa mélodie s'estompe tandis qu'il règle son oreille sur les bruits de pas qui s'approche lentement dans sa direction. Des pas légers et détendu semble t'il. Non content de cet intrusion dans son "espace vital", oui il est plutôt large c'est vrai xD, Zack se redresse, s'assoit et ne voyant toujours rien, se relève finalement.
    Ce n'est qu'après avoir pris un peu de hauteur qu'il distingue enfin les contours de la silhouette. Une jeune femme se détache de l'obscurité, les faibles rayons de la Lune la rende plus ou moins visible aux regards extérieur. Zack lève les yeux aux ciel et se met en route, dans l'espoir de pouvoir s'échapper avant qu'elle n'arrive à sa hauteur. Malheureusement pour lui, il calcule mal son coup et écrase au passage un petit amas de verre étalé sur le sol. Un juron, et il s'immobilise, dos à la jeune fille qui doit maintenant l'avoir repéré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn O'connor
The greatest virtue of man is perhaps curiosity.
avatar

Nombre de messages : 27
Citation : Don't Worry be Happy
Mood : Well, you'll see
Relationship : No one
Picture Of You :
I am : curious

LIFE IS YOURS
Ton âge: 19 ans
Relations:
Crédit avatar: Par moi-même!

MessageSujet: Re: Insomnies {Zac Tyler}   Mer 22 Avr - 4:52


Je restai pétrifiée pendant un certain laps de temps, mais puisque le temps n'est que relativité, comme ce cher Einstein le dirait si bien, ce ne fut peut-être que l'instant d'une seconde. Puis, un juron se fit entendre. Le truc qui clochait, c'est que j'étais à peu près certaine qu'il ne venait pas de moi ce juron. Non pas que je sois une fille sainte, au vocabulaire on ne peut plus parfait. C'est seulement, qu'au même moment je laissais échapper un cri. Bref, à moins que les brindilles d'herbe puissent user de la parole durant la nuit, il était fort probable qu'à quelque part dans un rayon de 30 centimètres se trouve, quelqu'un d'autre que moi.

Comme pour confirmer mon raisonnement, la faible lueur de la lune éclara légèrement mon environnement et me permis de prendre compte de cette présence. À moins d'une vingtaine de centimètre, une silhouette masculine, imposante était immobile, dos à moi.

Je ne savais trop quel mot définissait le plus la situation, "peur" ou bien "excitant". Ma tête décida peut-être de choisir la deuxième option, mais mon corps ne l'entendait pas de la même manière & recula, bien malgré moi. Un pas silencieux, puis un deuxième. Une distance raisonnable d'une longeur équivalente à un bras nous séparait à présent. Comme si deux pas de plus pouvaient rendre le tout plus sécuritaire ! Mon coeur battait la chamade. Les rumeurs & les pamphlets placardés un peu partout, reflétaient-ils la réalité ? & si tel était le cas, le meurtrier allait-il se promener sur les terrains abandonnés durant ces temps libres ?

Stop, Lynn, réfléchit un instant.

Si la silhouette qui se trouvait tout près de moi était réellement dangereuse, pourquoi était-elle dos à moi ? Bon, oui c'était un homme, il n'y avait aucun doute là-dessus, mais tout de même, je n'étais pas la seule personne normale encore debout à cette heure dans cette ville. Si cette personne était réellement un danger, elle s'en serait prise à moi dans les dernières minutes. Pourtant l'homme en question n'avait pas bougé d'un cheveu. Quel était la meilleur chose à faire ? Rendre le tout futile ? Même si je le voulais, les tremblements de mes lèvres me trahiraient. J'optai donc pour la vérité, après tout s'il me voulait du mal, il n'en aurait que faire de mes paroles & autrement, je serais soulagée...

De toute façon, il était clair qu'il savait que j'étais là & que je savais qu'il était là. Je n'étais pas sauvage au point de tourner les talons & puis de toute façon mon corps refusait de faire quelconque mouvement impliquant de grandes quantités d'énergie.


Je regardai les alentours, nous étions en terrain découvert, rien de plus normal sur un terrain de sport. Ce que je voulais dire, c'est que d'un autre point de vue, la situation devait être amusante, voir tout droit sortie d'un mauvais feuilleton du dimanche.

Il fallait que je me lance, sinon mon corps & tous mes organes vitaux allaient s'effondrer d'une minute à l'autre, crise d'épilepsie très peu pour moi...


Vous...vous...

Prise deux.

Vous n'êtes pas...Heum...vous...

Quelle éloquence.

Je veux dire, vous n'aviez pas l'intention de...

Je n'imaginais même pas à quel point les hoquêtements devaient rendre le tout inintelligible.

Heureusement ou malheureusement, je ne saurais dire, l'homme en question se retourna vers moi, suite à mon échec à communiquer. Ses intentions m'étaient inconnues, mais peut-être voulait-il observer de ses propres yeux à quel point j'étais pathétique & légèrement térrorisée.

& le pire dans tout ça, je ne pouvais m'empêcher d'éprouver de la curiosité envers ce qui m'était, à ce moment-même, inconnu. Je pouvais bien être paralysée de la tête aux pieds, rien ne m'empêchait d'éprouver une certaine soif de nouveauté, c'était d'un ridicule à mourir. Mourir, quel bon terme. Bref, j'en étais encore à deviner les intentions du jeune homme lorsqu'il rompit le mystère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Insomnies {Zac Tyler}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Insomnies {Zac Tyler}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Signature de contrat - Tyler Bozak
» Tyler Myers [SOMEONE]
» Pile ou Face ? || PV Tyler, Daphné & Gaïa [PM]
» Steve Tyler
» Kaliyah Tyler(finie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Highway To Hell :: Up Town :: ▬ Terrains de sport abondonnés-
Sauter vers: